Taxe d'habitation : faites là baisser dès maintenant en modulant votre impôt

La taxe d’habitation doit de nouveau diminuer cette année pour la majorité des ménages. Ceux qui sont mensualisés ont tout intérêt à moduler leur impôt dès maintenant, plutôt que d’attendre novembre.

Suppression de la taxe d’habitation, acte II. En 2019, la majorité des ménages, à l’exclusion des 20% les plus aisés, bénéficieront d’une ristourne sur cet impôt local, équivalent à 65% de la note payée en 2017. Pour rappel, ce dégrèvement était de 30% en 2018. Et il atteindra 100% en 2020. Mais cette diminution ne doit intervenir, en théorie, qu’en novembre prochain, au moment du paiement du solde de l’impôt.

La bonne nouvelle, c’est que les personnes mensualisées peuvent, dès à présent, moduler à la baisse leur taxe d’habitation, en se connectant sur leur espace personnel du site impots.gouv, rubrique “Modifier mes prélèvements, moduler mes mensualités”. La modification doit être réalisée avant le 30 juin pour être prise en compte cette année. Elle sera effective le mois suivant la demande.

Pour savoir si vous êtes éligible à cette ristourne et évaluer votre taxe d’habitation 2019, Bercy a mis en ligne un simulateur bien pratique. Attention, au moment de la modulation, vous devrez potentiellement ajouter à la taxe d’habitation, la contribution à l’audiovisuel public (redevance TV), qui est stable, à 139 euros en 2019.

Un exemple : si votre taxe d’habitation était de 740 euros en 2017, le montant devant normalement être payé en 2019 sera de 740 * (100% - 65%) = 259 euros. En ajoutant la redevance TV, le montant de l’impôt 2019 atteint 398 euros, contre 878 euros en 2017 (la redevance était de 138 euros cette année là) et 657 euros en 2018.

Attention, le montant effectif de taxe d’habitation que vous aurez à payer en 2019 pourrait être légèrement différent, en raison de plusieurs facteurs. En particulier l’évolution des taux de taxes, votés par les collectivités locales au printemps. Tout comme les potentielles modifications des abattements applicables, dans certaines situations (famille nombreuse, revenus modestes…). Idem si votre propre situation a changé par rapport à 2017, en particulier si vous avez déménagé ou que vos revenus dépassent désormais le seuil d’éligibilité à ce dégrèvement. Dans tous les cas, rassurez-vous : aucune pénalité n’est prévue en cas d’erreur de modulation, comme le précise le fisc.