bruno-maire Niches fiscales : des discussions fructueuses entre Bercy et le Medef

"Je pense que ça a été une discussion constructive qui a permis de clarifier un certain nombre de choses", a estimé le ministre de l'Economie et des Finances, après une rencontre avec le patron des patrons.

(Boursier.com) — Bruno Le Maire a fait état d'une première discussion "constructive" avec le président du Medef Geoffroy Roux de Bézieux à propos des niches fiscales pour les entreprises. Le gouvernement veut réduire pour ces niches pour financer la baisse de l'impôt sur le revenu...

"Je pense que ça a été une discussion constructive qui a permis de clarifier un certain nombre de choses", a estimé le ministre de l'Economie et des Finances, en soulignant qu'il ne fallait attendre aucune décision avant les arbitrages qui doivent être rendus en juin par le Premier ministre Edouard Philippe.

Baisse de 5 milliards d'euros d'impôts

"Nous avons plusieurs semaines devant nous pour faire ce travail d'examen des niches fiscales et nous allons faire un travail sérieux, un travail approfondi avec toutes les organisations patronales et avec les représentants des différents secteurs d'activité qui pourraient être concernés, en associant les députés membres de la commission des Finances de l'Assemblée nationale qui ont déjà beaucoup travaillé sur ce sujet", a-t-il poursuivi...

Le Medef et la CPME ont dénoncé la volonté affichée par l'exécutif de s'attaquer à certaines niches fiscales pour les entreprises afin de financer la baisse de cinq milliards d'euros de l'impôt sur le revenu annoncée la semaine passée par Emmanuel Macron.

Mise sur les opérateurs publics

"Nous ne prendrons de décisions sur ces niches fiscales que si elles sont en cohérence avec la politique du gouvernement qui est une politique de compétitivité, d'innovation et de développement durable", a déclaré Bruno Le Maire. Il a rappelé que le gouvernement misait aussi sur les opérateurs publics pour financer la baisse de l'impôt sur le revenu.

Avec le ministre des Comptes publics Gérald Darmanin, "nous avons déjà demandé aux ministres de regarder activité par activité quels opérateurs publics mériteraient d'être transformés pour être plus efficace avec une économie d'argent public", a encore dit Bruno Le Maire.

Lien d'origine