La neige ! Voilà la grande responsable des différences de prix du mètre carré entre les stations des Pyrénées (où la neige peut faire défaut pendant une partie de la saison de ski) et les stations des Alpes (où elle est quasiment garantie de Noël à Avril).
En vérité, il faudrait parler de "grands écarts de prix" entre les Pyrénées et les Alpes. Le grand écart de prix existe aussi dans les Alpes, entre d'un côté les stations familiales et de l'autre les stations huppées.
Pour des prix nettement plus doux qu'en station, il faut se rabattre sur les villes à proximité des massifs. C'est vrai surtout dans les Alpes, sensiblement moins dans les Pyrénées.

Prix moyen du mètre carré dans les stations et les villes des Pyrénées et des Alpes en décembre 2018

image Source SeLoger pour Capital

Pour les stations* comme pour les villes à proximité des massifs**, les prix des Pyrénées font pâle figure comparés aux prix des Alpes. Ainsi, le mètre carré vaut, en moyenne, 5 216 euros dans les stations des Alpes, soit 2,75 fois plus que le mètre carré dans les stations des Pyrénées (1 894 euros). Et dans les villes à proximité des massifs, le mètre carré est, en moyenne, 2,2 fois plus cher dans les Alpes que dans les Pyrénées, soit 3 587 euros contre 1 612 euros.

On notera aussi que, en descendant dans les vallées, le prix moyen du mètre carré fond bien davantage dans les Alpes que dans les Pyrénées. Il chute ainsi de 31% dans les Alpes (de 5 216 euros à 3 587 euros) alors qu'il ne baisse que de 15% dans les Pyrénées (de 1 894 euros à 1 612 euros).

Pyrénées : les 3 stations/domaines où le prix du mètre carré est le plus élevé en décembre 2018

image Source SeLoger pour Capital

Si le sommet le plus élevé des Pyrénées françaises dépasse 3 000 mètres (Le Vignemale, 3 298 mètres), le prix moyen du mètre carré, lui, ne franchit la barre des 3 000 euros dans aucune station. Il s'en approche tout juste dans deux stations : Les Angles, 2 925 euros/m2 et Cauterets, 2 864 euros/m2. Ensuite, c'est la dégringolade. La troisième station la plus chère, Luz-Ardiden, affiche un prix moyen du mètre carré de 1 638 euros, soit une facture réduite de près de 50%. Les deux stations en queue de classement ? Domaine du Tourmalet (1 448 euros/m2) et Ax 3 domaines (1 297 euros/m2).
Si on met de côté Les Angles et Cauterets, les prix en station dans les Pyrénées sont comparables aux prix dans les trois principales villes à proximité des massifs : Pau (1 877 euros/m2), Tarbes (1 388 euros/m2) et Lourdes (1 233 euros/m2).

>> Alpes : les 3 domaines où le prix du mètre carré est le plus élevé en décembre 2018

image Source SeLoger pour Capital

Dans les Alpes, aucun sommet ne dépasse les 5 000 mètres mais le prix moyen du mètre carré, lui, casse aisément la barre des 5 000 euros dans plusieurs domaines. La palme du domaine le plus cher revient à Tignes-Val d'Isère avec 9 474 euros/m2. A Evasion Mont-Blanc, sur la deuxième marche du podium, la facture recule tout de même de 35%, à 6 088 euros/m2, et aux Portes du Soleil, de 42%, à 5 474 euros/m2. Le domaine le plus abordable des Alpes ? Paradiski, avec un prix moyen du mètre de 3 141 euros, soit le 1/3 de Tignes-Val d'isère. C'est tout de tout de même encore au dessus du prix moyen de la station la plus cotée des Pyrénées (Les Angles, 2 925 euros/m2).
Dans un même domaine, le prix moyen du mètre carré peut aussi varier très fortement d'une station à l'autre. C'est ainsi qu'il s'affole dans les stations de luxe : 9 335 euros à Megève (domaine Evasion Mont-Blanc), 11 059 euros à Courchevel (domaine des 3 vallées) et 13 416 euros à Val d'Isère (domaine Tignes-Val d'Isère).
En comparaison, le prix moyen du mètre carré est bien plus doux dans les villes à proximité des massifs, excepté Chamonix (7 808 euros/m2) et, dans une moindre mesure, Annecy (5 018 euros/m2). A Aix-les-Bains, avec 3 513 euros/m2, on revient dans les prix du domaine le moins cher (Paradiski). Et on est bien en dessous, à Grenoble (2 482 euros/m2), Gap (2 231/m2) et Albertville (1 995 euros/m2), les 3 villes les moins chères des Alpes.

* Domaines/Stations des Pyrénées retenus pour l'enquête - Domaine du Tourmalet (stations Barèges, Campan et Bagnères-de-Bigorre), Saint-Lary-Soulan, domaine de Peyragudes (stations Germ et Gouaux-De-Larboust), Cauterets, Piau-Engaly, Luz-Ardiden, Ax-3-Domaines, Les Angles, domaine de Font-Romeu (stations Font-Romeu, Bolquère).

** Villes à proximité des stations des Pyrénées retenues pour l'enquête - Pau, Tarbes, Lourdes.

* Domaines des Alpes retenus pour l'enquête (liste des stations emblématiques) - Les Trois Vallées (Courchevel, Val Thorens, Méribel, Orelle), Portes du Soleil (Morzine, Avoriaz), Paradiski (La Plagne, Les Arcs), Evasion Mont-Blanc (Megève), Grand Massif (Flaine, Samoëns), Tignes-Val d’Isère.

** Villes à proximité des stations des Alpes retenues pour l'enquête - Aix-les-Bains, Albertville, Annecy, Bourg-Saint-Maurice, Briançon, Chambéry, Chamonix, Gap, Grenoble.