Comme prévu par les courtiers, les taux moyens des crédits immobiliers n’ont pas changé de cap. Au contraire, ils continuent de baisser. D’après le courtier Vousfinancer, les banques qui n’ont pas encore réduit significativement leurs taux d’intérêt depuis le début de l’année procèdent à de gros rabais, afin de s’aligner sur la concurrence. Une chute qui oscille entre 0,05% et 0,2%, selon les profils. Le mois de mai “tire vers un nouveau plus bas historique”, confirme de son côté le courtier Empruntis, qui constate des baisses moyennes de 0,05% sur les prêts de 15 ans, 20 ans et 25 ans.

Les meilleurs emprunteurs bénéficient logiquement de taux encore plus bas sur la quasi totalité des durées. “Aujourd'hui, il est possible d'emprunter sur une durée de 20 ans avec un taux mini à 0.95% et sur 25 ans à 1.25% avant négociation”, détaille ainsi la porte-parole d’Empruntis, Cécile Roquelaure. Certains établissements ont même accepté de diminuer leurs taux pour la deuxième ou la troisième fois depuis janvier, pour arriver à une baisse cumulée de 0,30%. “Depuis le début de l’année, les banques ont en moyenne baissé leurs taux de 0,15%, ce qui est significatif pour un emprunteur”, détaille Sandrine Allonier, porte-parole de Vousfinancer.


De l’intérêt de renégocier son crédit immobilier

Conséquence directe de cette baisse : les opportunités de renégociations de prêts auprès de sa banque se multiplient. Elles peuvent servir à réduire le montant des mensualités ou la durée du crédit. Dans les deux cas, les économies réalisées sont indéniables. En témoigne cet exemple fourni par Vousfinancer : à Versailles, un emprunteur a récemment renégocié son prêt de 675.000 euros, souscrit en 2015 (à 1,70 % sur 20 ans). Une opération plus que rentable, puisqu’il est parvenu à quasiment diviser par deux son taux à 0,91% sur 16 ans ! Le coût du crédit est ainsi passé de 121.700 euros à… 62.540 euros. De quoi réaliser plus de 62.000 d’économies euros sur son prêt, assurance de prêt immobilier comprise.

Rejoignez notre groupe Facebook dédié aux propriétaires immobiliers en cliquant sur l'image ci-dessous.

image